Histoire

Le clonage, retour sur des expériences farfelues

clonage-humain-histoire

Le plus célèbre des clones, c’est la brebis Dolly née dans un laboratoire écossais. Depuis, de grands laboratoires, ce sont lancés dans la course. Les chercheurs ont réussi à cloner des porcs, des chèvres et des souris.

Définition du clonage

Le clonage est un mode de reproduction  qui n’a absolument rien à voir avec ce qui se  passe dans la nature. En temps normale, pour engendrer un veau, il faut un taureau et une vache. Le taureau fournit un spermatozoïde, la vache, un ovule. Le spermatozoïde et l’ovule contiennent des chromosomes, ce sont des éléments du plan de fabrication du futur veau. C’est la reproduction sexuée. Le clonage est une autre technique de reproduction qui n’a rien de naturelle, c’est l’homme qui l’a mise au point, et dans cette technique, il n’y a plus de rencontre entre un spermatozoïde et un ovule.

Que faire pour fabriquer un clone

Pour se faire, il faut prélever une cellule sur l’individu que l’on veut reproduire. Par exemple, sur une vache, on extrait cette cellule d’un petit bout de peau de son oreille. L’important c’est de bien nettoyer et désinfecter la zone sur laquelle on fait le prélèvement et direction au laboratoire. Après avoir soigneusement nettoyé l’échantillon, débarrassé des poils, des couches superficielles de peau, on a découpé en petits morceaux et on place le tout en culture dans une étuve à 39°. Ensuite, les cellules passent sous le microscope, et chacune de ces cellules contiennent le patrimoine génétique complet de notre vache, il ne suffit que d’une seule de ces cellules pour fabriquer un clone. Il ne manque plus qu’un ovule. Cet ovule, on va le prélever sur une autre vache et on en retire le noyau, c’est-à-dire, les chromosomes que cette vaches serait sensée apporter si elle était féconder par un taureau. On va remplacer ce noyau par le noyau d’une cellule prélevée sur l’oreille de notre vache du début, un noyau qui possède bien tous les chromosomes mâles et femelles nécessaires à la fabrication d’un veau. On place ce noyau dans l’ovule et on a maintenant un embryon qu’on va aller implanter dans une troisième vache, blanche par exemple. Cet embryon va se développer et au bout de neuf mois, cette vache va donner naissance à un veau qui ne ressemble ni à la vache blanche, ni à celle où l’on a prélevé l’ovule mais un veau identique à la vache sur laquelle on avait prélevé le petit morceau d’oreille, et c’est bien normal puisque ces deux animaux ont exactement le même patrimoine génétique, les mêmes chromosomes. Il est à noter que pour effectuer l’opération de clonage, il faut utiliser un microscope, d’un côté, on tient l’ovule et de l’autre à l’aide d’une micro pipette on injecte la cellule tout doucement dans l’ovule. Pour permettre à ces deux éléments de fusionner pour les remettre ne activité, on va leur faire subir deux chocs électriques. On attend 20 à 30 minutes, et on voit que l’ensemble à fusionner.

clonage-experience

Mais ça ne marche pas à tous les coups, il n’y a que 1 à 2 % des tentatives de clonages qui réussissent à donner naissance à un veau, parmi ces clones, beaucoup ont de sérieux problèmes de santé. Sur l’homme, c’est encore improbable de pratiquer le clonage car cela comporte beaucoup de risques, comme les androïdes.